BLOGIRAQ ET DU PROCHORIENT

Pour comprendre la guerre en Irak et éviter l'Islamophobie galopante - To understand the war in Iraq and to avoid Islamophobia - Each post is in French with an English version -

Friday, March 10, 2006

SHIA ET SUNNI, LES FORCES EN PRESENCE

Tout le monde ou presque sait désormais que l'Islam, comme le Christianisme, a eu son schisme et que la religion musulmane est divisée pratiquement depuis la mort du Prophète en 632 AD (que Dieu ait son âme) entre Sunni d'une part et Shia (ou Shi'ites) de l'autre. Les Shia qui représentent environ 88% de la population musulmane (1,3 milliard) (1) affirment détenir la vérité de la religion et être les successeurs de Mahomet via son cousin et gendre Ali : ils considèrent qu'Ali fut le Premier Imam nommé par Dieu après Mahomet et de Droit le Premier caliphe, c'est à dire en fait le Pape des musulmans.

Les Sunni (11%) pensent que le véritable successeur du prophète était son beau-père et fidèle serviteur Abu Bakr et que les partisans d'Ali ibn Abu Talib (dit Ali) ne sont que des usurpateurs qui se sont éloignés de la vraie foi. De ce fait, les Sunnis les appellent le Shi'at Ali ( le parti d'Ali ou Shia) ou les Rafida (ceux qui refusent) ce qui donne au pluriel les Shia. La carte ci-dessus représente en rouge l'implantation des Shia et en jaune celle des Sunnis au Proche Orient.

Les détails du schisme ont relativement peu d'importance, ils témoignent davantage de querelles de personnes et de rivalités que de fractures théologiques comme ce fut le cas pour le Christianisme avec Arius. Alors que le corps du prophète était encore tiède, Abu Bakr s'imposa comme le successeur soi-disant désigné de Mahomet et eut recours à menaces et, selon les Shia, à des violences physiques -voire à des persécutions- pour amener les membres du Shi'At Ali à résipiscence.

Aussi, dès 634, à la mort de Abu Bakr, les divisions vont s élargir et des conflits éclater un peu partout en Arabie, mais les partisans de Bakr vont détenir le caliphat jusqu'en 656, date de l'assassinat de Uthman ibn Affan, caliphe en fonction, par des insurgents comme on dirait aujourd'hui. A cette date, les partisans d' Ali ibn Abu Talib, toujours en vie, le poussent à prendre le caliphat ce qu'il finit par accepter. En 661, Ali sera assassiné à son tour par un soldat et son fils Hasan ibn Ali deviendra Caliphe mais ne se sentant pas de taille, il laisse la place à un proche de Uthman ibn Affan, un certain Mu'awiya (602-680) , gouverneur de Syrie qui va fonder la dynastie sunnite des caliphes Omeyades (661-750). La capitale de l'Islam va devenir Damas. Les Shia vont le hair dans la nuit des temps car il avait osé s'en prendre à Ali.

Sous les Omeyades, l'Islam va connaitre une formidable expansion, allant jusqu'à l'Espagne et au Pakistan. En 750, les Omeyades vont être battus et massacrés lors de la bataille de Zab (aujourd'hui en Irak) avec l'aide des Perses (Iran) et des Shia par une nouvelle dynastie, les Abbassides, qui va déplacer le siège de l'Islam à Bagdad. Un prince omeyade survivant, Abd-ar-rahman, conserva les territoires musulmans d'Al-Andalus (Espagne) et fonda à Cordoba (Cordoue) une nouvelle dynastie omeyade qui va durer jusqu'en 1030. Son fils fera de Cordoba la rivale de Bagdad comme capitale de l'Islam.

Les Abbassides -qui prétendent descendre d'un oncle du prophète- reprochaient aux Omeyades leur sécularisme et disaient vouloir appliquer l'islam idéal, préconisant une société sans classes, sous l'autorité d'un chef politico-religieux issu de la famille du Prophète. Une fois au pouvoir, ils vont un peu retourner leur veste et s'en prendre aux Shia qui les avaient aidés à conquérir le pouvoir : ils embrasseront la foi des Sunni et vont s'en prendre aux Shia qui contestaient leur filiation. Leur règne va durer jusqu'à l'invasion mongole en 1258 qui s''empare de Bagdad sous l'autorité du prince mongol Hulagu Khan : les Mongols exécutèrent le dernier calife, Mustasim. Les survivants du massacre furent accueillis en Egypte où ils perpétuèrent symboliquement la dynastie abbasside jusqu'en 1543. Les Abbassides sont à la source de l'influence culturelle et scientifique dans le monde moyennageux et obscurantiste d'Europe et développèrent médecine et mathématiques à un niveau ignoré en Europe depuis l'Antiquité.

A partir de 1281, la dynastie des Turcs Ottomans - qui avaient adopté l'Islam depuis le VIIIème siècle- va prendre le dessus au Moyen Orient et créer un empire qui s'étendra sur plus de 5 millions de km2 : au sommet de sa puissance au XVIème siècle, l'empire comprendra l'Anatolie, le Proche Orient, une large partie de l'Afrique du Nord et la plupart de l'Europe du Sud-Est jusqu'au Caucase. Il va durer jusqu'en Novembre 1922, date de la dissolution de l'empire par les Alliés victorieux du Premier Conflit mondial et de l'abdication du sultan Mehmed VI Vahdettin. La Turquie actuelle -quasi totalement sunnite- sera alors créée et le nationalisme arabe, enfin libéré de 700 ans de domination turque, va enfin pouvoir s'exercer contre les ambitions géo-politiques et impérialistes des vainqueurs de la Première Guerre.

Toutefois, si les rivalités inter-arabes avaient été anesthésiées durant l'occupation ottomane, les appétits coloniaux des Alliés ne vont pas tarder à les réveiller.

------------------------------------------------------------------------------------------------
(1) Noter qu'à eux seuls trois pays -Inde (150 millions), Indonésie (220) et Bangladesh (120)- représentent près de la moitié de la population musulmane de la planète.

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home