BLOGIRAQ ET DU PROCHORIENT

Pour comprendre la guerre en Irak et éviter l'Islamophobie galopante - To understand the war in Iraq and to avoid Islamophobia - Each post is in French with an English version -

Saturday, April 01, 2006

UNE SEULE LIBERTE TOTALE EN IRAN : ANTI-SEMITISME - THE REAL FREEDOM OF IRANIAN PEOPLE : ANTI-SEMITISM -

Extraits d'une émission diffusée le 6 janvier 2006 par la chaine iranienne Channel 2 . Le débât est entre Iqbal Siddiqu, fondateur de l'Institute of Contemporary Islamic Thought et éditeur-en-chef du magazine Crescent International et les analystes politiques Dr. Majid Goudarzi et Dr. Majid Safataj. Comme on le verra le débât n'est pas réellement un échange de vues opposées mais une tribune de propagande anti-sémite.

Goudarzi : "Dans l'Antiquité, il y avait d'étranges querelles entre les Juifs et les Chrétiens. Les Juifs croyaient que le Messie n'était pas encore venu et ne viendrait pas. Apparemment, c'était eux qui décideraient quand le Messie viendrait et qui il serait. Quand Jesus apparut bien des gens devinrent ses disciples. Le roi du Yemen de cette époque, qui était probablement un Juif, leur laissa une option : soit vous vous convertissez au Judaisme, soit on vous brûle. Ils préparèrent un grand brasier et brûlèrent les Chrétiens qui refusèrent de renoncer à la pure religion de Jesus. Plus tard, ils ont exploité cette incident et dirent que, pendant la 2ème guerre mondiale, les Allemands leur firent la même chose. Ils omirent de signaler qu'ils avaient brûlé des Chrétiens bien avant cela...."

Siddiqu : "Il est vrai que les Juifs ont énormément souffert entre les mains des Nazis. Mais quelles que furent les souffrances, cela ne peut justifier ce qu'ils ont fait en Palestine. Basiquement ce que font les Juifs maintenant, c' est attendre que le monde leur donne les moyens de vivre et être traités comme un peuple spécial, le peuple élu, qui a le droit de faire ce qu'il lui plait. C'est cette image du peuple juif qu'ils promeuvent dans le monde et
l'Holocauste -le soi-disant Holocauste- est constamment utilisé pour servir ce propos.

Dr. Majid Goudarzi : "Les Sionistes prétendent qu'ils devaient être les maitres du monde. C'est pour cela qu'ils ont préparé Le Protocole des Sages de Sion en Russie et mis en vigueur chacune de ces clauses. Ils ont écrit des instructions pour comment obtenir le contrôle des principaux medias et des ressources naturelles du monde.

L'interviewer (le coupe pour dire) : En fait, ils sont devenus le Conseil d'administration du monde.

Goudarzi : "Oui. Ils veulent écrire l'histoire comme ca leur chante. Certains intellectuels ont estimé que cela devait être ré-examiné et curieusement le fondateur de cette école révisionniste était un Juif, Paul Rassinier, qui était Français et un membre de la Résistance pendant la Guerre. Arrêté par la Gestapo et déporté dans les camps nazis, il a dit que les chambres à gaz étaient un mythe..."

Safataj : "On devrait noter que si les Sionistes avaient réellement trouvé qui que ce soit qui ait survécu les chambres à gaz et les soi-disant fours crématoires, je suis certain qu'ils l'auraient interviewé à profusion et auraient produit de nombreux programes. Mais ils n'ont pas pu trouver une seule personne à interviewer face à face dans le but de présenter au monde un documentaire historique. Un de ceux qui ont bien profité de l'Holocauste est un homme appelé Jerzy Kozinski, auteur de L'Oiseau bariolé. Le livre a été encouragé par les Juifs. Après qu'il ait gagné plusieurs prix, des révisionnistes ont commencé à expliquer que Kozinski n'était pas Juif et que pendant la Guerre, il était en sureté en Suède. "

Dr. Majid Goudarzi: "Ecoutez, ce que les Juis racontent est plus faux que vrai. Une de leurs plus grossières erreurs -malgré leur astuce- est de prétendre que les Nazis ont utilisé des gaz Zyklon-B. Ce gaz est selon les chimistes extrêmement dangereux. Il reste dans l'air et sur la peau pendant un temps très long. Or, les photos montrent des soldats allemands en train de tirer les corps par les pieds et ils portent ni gants ni masques à gaz. Si c'était vrai, les soldats auraient du mourir également."
-----------------------------------
On va arrêter là ce catalogue de contre-vérités (exemple: Rassinier n'était pas Juif ) et de clichés anti-sémites tous plus éculés les uns que les autres. Toutefois, personne ne m'empêchera de rêver d' un monde où on pourrait donner dans l'anti-sionisme sans être taxé d'anti-sémitisime. Le politiquement-correct a fait des Occidentaux -notamment des Américains- les serviteurs apeurés du message officiel israélien et, à cet égard, les Iraniens n'ont pas entièrement tort. Dommage toutefois qu'on ne puisse pas critiquer sur Channel 2 le Leader Suprême Kamenei avec la même férocité et lui dire qu'il n'est rien d'autre qu' un Suprême Idiot.
------------------------------------------------------------
Extracts from a program broadcasted by Iranian TV Channel 2 on the 6th of January 2006. The debate is between Iqbal Siddiqu, co-founder of the Institute for Contemporary Islamic Thought and editor of Crescent International magazine and political analysts Dr Majid Goudari et Dr Majid Safataj.

Goudarzi : “In ancient times, there were strange quarrels between the Jews and the Christians. The Jews believed that the Messiah had not yet come and would not come. Apparently it was for them to decide when it would come and who he would be. When Jesus appeared a lot of people became his disciples. The King of Yemen of this time, who probably was a Jew, gave them an option : either you convert to Judaism or you get the bonfire. They prepared a huge pit of fire and burned the Christians. Later they exploited this incident and said that, during WW2, the German did the same thing to them. They did not mention that they had indeed burned the Christians centuries before that...

Siddiqu : "IT is true that the Jews enormously suffered at the hands of the Jews. But whatever were their sufferings, it can not justify what they are doing to the Palestinians. Basically what they do now is to expect the whole world to give them a living and to be treated like the chosen people who can do whatever they like. It is this image of the Jewish people that they are promoting in the world and the Holocaust -the so-called Holocaust- is constantly used to this goal.

Dr. Majid Goudarzi : "The Zionists pretend that they had to be the rulers of the world. It is for that end they prepared the Protocol of the Elders of Zion and implemented each and every one of its clauses. They even wrote guides to obtain the control of the main media and of the planet’s natural ressources.

Interviewer : Actually they became the Boardroom of the World.

Goudarzi : "Exactly. They want to write history as they are pleased to. Some intellectuals deemed that this should be re-examined and curiously enough the founder of this revisionist school was a Jew, Paul Rassinier, who was French and a member of the Resistance during WW2. Arrested by the Gestapo, he was deported to the Nazis camps and he said after the war that the gas chambers were a myth...

Safataj : "If the Zionists had found anybody who had survived the gas chambers and the alleged crematories, I am sure that they would have profusely interviewed him or her and have produced many programs about it. But they could not find one single person to interview in the face in order to present the word a documented history. One of those Jews who have well benefited of this so-called Holocaust is a man named Jerzy Kozinski, author of the Painted Bird (1965). the book was promoted by the Jews. After it won several awards, some revisionists started to explain that Kozinski was not a Jew and that, during the war, he was safely in Sweden enjoying himself.

Dr. Majid Goudarzi: "Look, what the Jews tell is more often false than true. One of their main errors
- in spite of their smartness- is to pretend that the Nazis used Zyklon-B gases. This gas is according to the chemists extremely dangerous and has little volatility. It sticks to the skin for a very long time. Thus the pictures show German soldiers pulling corpses by the feet without wearing any gloves or masks. If it was true, those soldiers should have died as well.
--------------------------------------------------
We are going to stop there this catalogue of half-truths or blank-lies, for instance Ramassier was not a Jew. However I cannot miss to think twice about a country where you can proclaim to be anti-Zionist without being suspected of being anti-Semitic. The politically correct fashion of the Western World play in the hands of the Israeli and to this regard I must say that the Iranians are not totally wrong. It is a great pity however that it is impossible to blame on Channel 2 the Supreme Leader Kamenei with the same ferocity to tell him that he is nothing but a Supreme Idiot.

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home